"Si tu affirmes que les fesses de la personne qui te précède sont sales
demande à celle qui te suit comment sont les tiennes"

Les fautes d'orthographes sont d'origines et n'engagent que le rédacteur du bord d'aile

Seuls les commentaires identifiables seront acceptés, les anonymes sont automatiquement en spams.

dimanche 22 septembre 2013

Les pièges d'une pétition

Les transporteurs de nutrition animale ne veulent pas de l'eco-taxe prévue par le gouvernement de Nicolas Sarkozy dans SON Grenelle de l'environnement.


C'est leur droit et pour cela ils lancent une pétition. Les antis mariage pour tous l'avaient bien fait avant eux avec le succès que l'on connait.

Afin que le nombre de signataires soit important, les directions des différentes sociétés qui pourraient être concernées utilisent un procédé plus que litigieux voire illégal. 

Je vous résume le processus.
Le dirigeant de la société envoie sur le site de la pétition par l’intermédiaire d'internet son adresse mail pour signaler son opposition à la taxe. Jusque là pas de problème. C'est la suite qui est plus que bizarre, il s'approprie les adresses mail professionnelles de tous ses collaborateurs et fait la même chose qu'il a fait avec la sienne. De ce fait, les employés, ouvriers, commerciaux, cadres, etc ...... de la société sont signataires sans qu'ils le sachent. Ils ne sont au courant de leur adhésion à cette pétition que lorsqu'ils reçoivent l'accusé de réception de leur engagement.

Je doute que le moyen utilisé soit légal mais que ne ferait on pas pour faire croire que l'on est nombreux, certaines personnes signataires étant pour cette participation contributive.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarques bienvenues