"Si tu affirmes que les fesses de la personne qui te précède sont sales
demande à celle qui te suit comment sont les tiennes"

Les fautes d'orthographes sont d'origines et n'engagent que le rédacteur du bord d'aile
Les articles concernant l'arrondissement, la communauté de commune et les communes sont désormais transférés sur "Le Courtier Dépendant", site que vous pouvez atteindre d'un simple clic

Seuls les commentaires identifiables seront acceptés, les anonymes sont automatiquement en spams.

samedi 15 août 2015

Cher payé à ne rien faire

Dans Le Point (article du 13 Août) on apprend qu'un cadre de la SNCF toucherait son salaire à ne rien faire, payé pour rester à la maison et ceci depuis 12 ans.

Dit comme ça, c'est révoltant, mais quand on lits plusieurs articles sur le sujet, on peut s'apercevoir que les raisons de cette situation ne sont pas très glorieuses pour son employeur, pas le fait de le payer à rien faire, ça existe ailleurs, mais le pourquoi. Cet employé "aurait" découvert des malversations dans les comptes d'une filiale de la SNCF et comme il est tenu au devoir de réserve, il ne peut rien dire, s'il était licencié, ce serait tout autre chose.

Ce n'est pas tellement cette info qui m'a fait réagir mais c'est en découvrant comment la page Facebook d'un hebdomadaire du coin la traite.

Voilà une capture écran, à droite le titre du billet et à gauche pour illustrer le dit billet une photo, on peut donc déduire (machiavéliquement parlant) que le gazier sur la photo correspond à un mec qui n'a rien branlé depuis 12 ans.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarques bienvenues