"Si tu affirmes que les fesses de la personne qui te précède sont sales
demande à celle qui te suit comment sont les tiennes"

Les fautes d'orthographes sont d'origines et n'engagent que le rédacteur du bord d'aile
Les articles concernant l'arrondissement, la communauté de commune et les communes sont désormais transférés sur "Le Courtier Dépendant", site que vous pouvez atteindre d'un simple clic

Seuls les commentaires identifiables seront acceptés, les anonymes sont automatiquement en spams.

mercredi 10 mai 2017

Explication de vote !

*Dans une petite ville de 887 habitants où au premier tour 155 personnes ont donné leurs suffrages à un parti d'extrême droite, un citoyen de base a tenu à leur poser une question sur le pourquoi de ce vote.


"A toi, Pierrick, qui pense que l’on ne peut plus sortir tranquille, je veux simplement te rappeler que la dernière fois que quelqu’un s’est fait molester à St-Priest tu n’étais pas né… 
A toi Emile, qui pestes contre toutes ces aides sociales, je te rappelle que tu es celui qui a bénéficié des plus gros montant au titre de l’aide de la collectivité pour l’habitat et que ta mère perçoit l’APA…
A toi Olivia, qui mets en avant que les logements sont réservés aux « autres », je te rappelle que tu habites un logement social à St-Priest… 
A toi Thierry qui grognes car les gens roulent trop vite, rappelle-toi que tu viens juste, mais pour d’autres raisons, de retrouver ton permis de conduire… 
A toi Daniel, qui veut faire payer les fraudeurs, je te rappelle que bosser au black, ce n’est pas la règle… 
A toi Céline, qui trouve que les associations perçoivent trop d’argent public, tu pourrais au moins une fois, emmener l’équipe de ta fille en déplacement au lieu de la déposer systématiquement devant la salle de sports sans même saluer les encadrants... 
A toi, Marcel qui honoreras de ta présence, la cérémonie du 8 mai, pense à ceux qui dans les années sombres, ont fui la guerre comme d’autres le font aujourd’hui… 
A toi Jean-Luc, tu n’es pas un imbécile, t’es douanier…
Aux 143 autres, qui souhaitent une petite phrase avec leur prénom, je me tiens à leur disposition."
*
Dans combien de villes françaises ces questions pourraient elles être posées avec des réponses aussi plus incompréhensibles les unes que les autres quand il y a une réponse.




2 commentaires:

  1. Chacun voit midi à sa porte et uniquement à sa porte...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. certes, mais ce genre de réflexion devrait ouvrir les yeux à ceux qui sont tentés par le vote de rejet

      Supprimer

Remarques bienvenues