"Si tu affirmes que les fesses de la personne qui te précède sont sales
demande à celle qui te suit comment sont les tiennes"

Les fautes d'orthographes sont d'origines et n'engagent que le rédacteur du bord d'aile
Les articles concernant l'arrondissement, la communauté de commune et les communes sont désormais transférés sur "Le Courtier Dépendant", site que vous pouvez atteindre d'un simple clic

Seuls les commentaires identifiables seront acceptés, les anonymes sont automatiquement en spams.

samedi 13 août 2016

Au Grand Café : Les cultivateurs et les détritus

Hier soir au Grand Café Roger, un agriculteur, était en train de boire un deux trois plusieurs demis de bière bien mérités, il venait de terminer sa moisson qui ne devrait pas être bonne selon lui.

Gérard le patron du Grand Café (quand Simone n'est pas là, c'est elle qui porte la culotte) entame la conversation avec Roger :

Gérard : Alors t'es content, t'es tranquille jusqu'à la fin de l'année, quatre mois de vacances ?

Roger : Tu crois ça, toi qui n'a bossé dur, tu ne fais qu'attendre le client

Gérard et Roger aiment bien se chamailler, amicalement bien sur

Gérard : J'ai appris que vous n'allez pas payer de taxe sur l'enlèvement des ordures

Roger : Ah bon, j'étais pas au courant, pour une fois qu'ils nous font un cadeau

Gérard : C'est pas un cadeau, vous n'en avez plus chez vous depuis que vous les avez balancé sur les ronds points


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarques bienvenues