"Si tu affirmes que les fesses de la personne qui te précède sont sales
demande à celle qui te suit comment sont les tiennes"

Les fautes d'orthographes sont d'origines et n'engagent que le rédacteur du bord d'aile
Les articles concernant l'arrondissement, la communauté de commune et les communes sont désormais transférés sur "Le Courtier Dépendant", site que vous pouvez atteindre d'un simple clic

Seuls les commentaires identifiables seront acceptés, les anonymes sont automatiquement en spams.

lundi 18 avril 2016

Le mafiosi aurait dû se douter

Roberto Manganiello, mafieux de son état, n'en croyait pas ses oreilles quand il a entendu à 18 h 32 la sonnerie de la porte d'entrée de son appartement alors que Naples, son équipe de cœur, perdait contre les milanais.

Lorsqu'il a commandé sa pizza calzone il était 18 h 15 et le pizzaiolo lui a dit qu'elle serait chez lui dans 30 minutes, chaudes avec une bouteille de chianti, c'est l'habitude chez Antonio d'offrir aux bons clients la bouteille de chianti.

La petite copine de Roberto, Margarita, est allée ouvrir et a été étonnée, ce n'était pas le jeune et beau Marcello qui livrait mais un mec baraqué avec 7.65 dans la main droite et le carton à pizza dans l'autre.

Roberto qui était en short et maillot de Naples n'a pas eu le temps de faire un geste, le carabiniéri lui braquait le pistolet sur le torse, il était fait le Roberto.

Roberto ne saura jamais si la calzone était bonne, Margarita le lui dira peut être lorsqu'elle ira le voir au parloir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarques bienvenues