"Si tu affirmes que les fesses de la personne qui te précède sont sales
demande à celle qui te suit comment sont les tiennes"

Les fautes d'orthographes sont d'origines et n'engagent que le rédacteur du bord d'aile
Les articles concernant l'arrondissement, la communauté de commune et les communes sont désormais transférés sur "Le Courtier Dépendant", site que vous pouvez atteindre d'un simple clic

Seuls les commentaires identifiables seront acceptés, les anonymes sont automatiquement en spams.

lundi 1 février 2016

Au Grand Café, je n'y connais rien mais je donne quand même mon avis

Hier avait lieu sur l'hippodrome de Lonchamp Vincennes le prestigieux Prix d'Amérique qui couronne le meilleur trotteur au monde (c'est ce que disent les commentateurs hippiques).

Hier soir, accoudé au comptoir du Grand Café, oui ils ont baissé le bar pour que je puisse y poser mes coudes, je dis bien mes coudes et pas autre chose, la discussion tournait sur la performance du vainqueur du Prix d'Amérique, le cheval, pas le jockey driver, et la réduction kilométrique.

Cette notion de "réduction kilométrique" était complètement inconnue pour moi, je ne voyais pas comment un kilomètre pouvait faire moins de 1000 mètres et je suis parti dans une explication sur la triche dans les courses hippiques qui ferait en sorte que les kilomètres seraient moins long pour certains ce qui les favoriserait par rapport aux autres qui pourraient avoir des augmentations kilométriques.

Un spécialiste m'a expliqué que cela désignait le temps que le bourrin ronxin canasson cheval mettait à courir le dernier kilomètre de la course quelque soit la longueur de celle ci et que le vainqueur de cette année avait battu le record de la piste sur cette distance, j'ai pas tout compris mais j'ai dit "oui, ah bon".

Avant de faire ce billet inutile, je suis allé voir sur Wikisaitout cette fameuse réduction kilométrique pour le non moins fameux Prix d'Amérique. Lors de la première épreuve en 1920, Pro Pabia, dont le père était Bémécourt et la mère inconnue, avait galoppé trotté ce fameux dernier kilométrique en 1 mn 31 sec et 4/100, une véritable feignasse par rapport à Bold Eagle, fils de Ready Cash et lui aussi né de mère inconnue, qui a avalé ce 1000 mètres en 1 mn 11 sec et 4/100 soit 20 secondes de moins, je ne veux pas savoir si la charrette le sulky était équipé d'un moteur électrique caché dans les roues. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarques bienvenues