"Si tu affirmes que les fesses de la personne qui te précède sont sales
demande à celle qui te suit comment sont les tiennes"

Les fautes d'orthographes sont d'origines et n'engagent que le rédacteur du bord d'aile
Les articles concernant l'arrondissement, la communauté de commune et les communes sont désormais transférés sur "Le Courtier Dépendant", site que vous pouvez atteindre d'un simple clic

Seuls les commentaires identifiables seront acceptés, les anonymes sont automatiquement en spams.

lundi 28 décembre 2015

Le salarié va t-il être licencié pour non respect de la loi ?

C'est Olivier Siou qui le rappelle sur Twitter, un restaurant de Quimper n'a pas respecté la loi sur l'accompagnement d'une personne mal voyante par son chien.

Cette affaire faisant un peu de tonnerre de Brest dans Quimper, le patron du restaurant, ah non on dit  directeur, c'est plus chicos, s'est fendu d'un droit de réponse dans le même quotidien qui avait relaté la mésaventure pour "rétablir "SA" vérité".

C'est ce benêt (pas rouge)  de serveur qui n'a rien compris et qui a fait du zèle en refusant l'accès de l'établissement au chien accompagnateur.


C'est cela .................................

2 commentaires:

  1. L’article 88 de la loi n° 87-588 du 30 juillet 1987 portant sur diverses mesures d’ordre social est ainsi rédigé :
    « L’accès aux transports, aux lieux ouverts au public, ainsi qu’à ceux permettant une activité professionnelle, formatrice ou éducative est autorisé aux chiens guides d’aveugle ou d’assistance accompagnant les personnes titulaires de la carte d’invalidité prévue à l’article L. 241-3 du code de l’action sociale et des familles.

    « La présence du chien guide d’aveugle ou d’assistance aux côtés de la personne handicapée ne doit pas entraîner de facturation supplémentaire dans l’accès aux services et prestations auxquels celle-ci peut prétendre. »

    RépondreSupprimer

Remarques bienvenues