"Si tu affirmes que les fesses de la personne qui te précède sont sales
demande à celle qui te suit comment sont les tiennes"

Les fautes d'orthographes sont d'origines et n'engagent que le rédacteur du bord d'aile
Les articles concernant l'arrondissement, la communauté de commune et les communes sont désormais transférés sur "Le Courtier Dépendant", site que vous pouvez atteindre d'un simple clic

Seuls les commentaires identifiables seront acceptés, les anonymes sont automatiquement en spams.

mardi 14 juillet 2015

Tour de France, sa caravane, sa chasse aux cadeaux et les vieux gripsous

Samedi 11 Juillet le Tour de France passait à Loudéac, petit bourg du Centre Bretagne.

Deux heures et quelques avant les coureurs, la célèbre caravane, mais sans Yvette Horner, distribue des cadeaux, bonbons, shampoings, jus de fruits, etc ....  mais pas de saucisson sec, Cochonou ayant été obligé de se retirer de cette fête pour cause d'intransigeance des ayatollahs d'un syndicat agricole.

Arrivent les voitures de la société Haribo et ses charmantes hôtesses qui distribuent des petits sachets de bonbons

Elles ne donnent pas les fraises Tagada de la main à la main mais lancent les sachets en direction des gens qui sont sur le bord de la route et plus particulièrement vers les enfants.

C'est là que la bestialité de certain(e)s adultes entre en scène, une petite fille se baisse et avance la main pour saisir un "pochon" de gourmandise. 

C'était sans compter sur la connerie d'une "beaucoup plus vieille" que la gamine. Voyant qu'elle n'allait pas être suffisamment rapide, elle lui marche sur la main et comme si rien n'était, pique les bonbons.

Et oui, les commerçants de Loudéac sont comme ça, parce que la personne qui a écrasé la main de la gamine est commerçante. Elle va être étonnée par la suite que l'amabilité légendaire de certains teneurs d'échoppe du centre ville soit mis en doute.

2 commentaires:

  1. "Quand c'est gratuit c'est toi le produit", mais aussi le gratuit devoile le cote sombre :)

    RépondreSupprimer

Remarques bienvenues