"Si tu affirmes que les fesses de la personne qui te précède sont sales
demande à celle qui te suit comment sont les tiennes"

Les fautes d'orthographes sont d'origines et n'engagent que le rédacteur du bord d'aile
Les articles concernant l'arrondissement, la communauté de commune et les communes sont désormais transférés sur "Le Courtier Dépendant", site que vous pouvez atteindre d'un simple clic

Seuls les commentaires identifiables seront acceptés, les anonymes sont automatiquement en spams.

jeudi 23 juillet 2015

Le routier du Grand Café

Hier soir accoudé au comptoir j'écoutais un routier expliqué à un autre comment fallait faire pour arrêter le bord d'aile des importations pour que ça aille mieux.

- Yaka rétablir les frontières comme avant comme ça les camions étrangers y pourront pas venir nous piquer not'boulot.

- Ah mais quand tu envoies quelque chose par exemple en Belgique, tu fais comment ?

- Et Yzonka dételer la remorque à la frontière et pis c'est l'étranger qui viendra atteler pour aller ailleurs

- Mais si la marchandise est pour le Danemark ?

- Et ben Yfont pareil à chaque frontière.

Faut que je vous dise que le gars qui a une telle idée géniale habite à la frontière belge, qu'il travaille pour une multinationale du transport qui appartient à un groupe étasunien et qu'il fait le plein de sa voiture allemande en Belgique en allant acheter ses cigarettes et son alcool parce que c'est moins cher.


4 commentaires:

  1. bref un frontalier comme il y en a eu tant '(et y en a encore)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et qui réfléchit comme une toute petite cuuillère

      Supprimer
  2. Les Yakas et les Fokons, ce sont des mines. Je les adore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Con comme je peux l'être, je suis d'accord avec eux au début pour leur faire un tacle après

      Supprimer

Remarques bienvenues