"Si tu affirmes que les fesses de la personne qui te précède sont sales
demande à celle qui te suit comment sont les tiennes"

Les fautes d'orthographes sont d'origines et n'engagent que le rédacteur du bord d'aile
Les articles concernant l'arrondissement, la communauté de commune et les communes sont désormais transférés sur "Le Courtier Dépendant", site que vous pouvez atteindre d'un simple clic

Seuls les commentaires identifiables seront acceptés, les anonymes sont automatiquement en spams.

mercredi 13 mai 2015

La météo au Grand Café

Gérard et Guy, en grand discussion au bout du bar, péroraient sur le temps qui fait en ce début du mois de Mai et sur les dictons qui s'y rattachent.

Gérard : J'te dis mé qu'ya pu d'saison (y caouse coumme éle l'Gérard)
Guy : C'est tout à fait exact mon cher (Il parle ainsi Môôôsieur Guy)
Gérard : Et pis ça déteint sur ma bourgeouaise
Guy : Ah bon ?
Gérard : Ouais, d'peye qu'ô la ouie qu'étaient les seins de glace, ô veut pas qu'je l'y bite les nichons, y parait qu'y sont gueuroués
Guy : Mais ne vous en faites pas, ça se termine demain

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarques bienvenues