"Si tu affirmes que les fesses de la personne qui te précède sont sales
demande à celle qui te suit comment sont les tiennes"

Les fautes d'orthographes sont d'origines et n'engagent que le rédacteur du bord d'aile
Les articles concernant l'arrondissement, la communauté de commune et les communes sont désormais transférés sur "Le Courtier Dépendant", site que vous pouvez atteindre d'un simple clic

Seuls les commentaires identifiables seront acceptés, les anonymes sont automatiquement en spams.

vendredi 9 janvier 2015

Reprenons le cour normal des conneries

Le gros : Bon qu'est ce que tu bois ?
Le con  : Putain oui, on va fêter ça, terminé les bougnoules.
Le gros : Ça ne me dit pas ce que tu bois
Le con : Chais pas, mais qu'que chose qui va me déchirer
Le gros : Allez, tu lui sers un double scotch
Le barman : Double face le scotch pour qu'il ferme sa gueule ?

2 commentaires:

  1. les conneries commencent (continuent aussi dans la vrégoche (cf le blog Les crises)
    http://www.les-crises.fr/indecense-rendons-hommage-a-charlie/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+les-crises-fr+%28Les-Crises.fr%29

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut des cons, comme je le suggérais dans le titre de mon billet

      Supprimer

Remarques bienvenues