"Si tu affirmes que les fesses de la personne qui te précède sont sales
demande à celle qui te suit comment sont les tiennes"

Les fautes d'orthographes sont d'origines et n'engagent que le rédacteur du bord d'aile
Les articles concernant l'arrondissement, la communauté de commune et les communes sont désormais transférés sur "Le Courtier Dépendant", site que vous pouvez atteindre d'un simple clic

Seuls les commentaires identifiables seront acceptés, les anonymes sont automatiquement en spams.

dimanche 4 janvier 2015

Allez vous faire enterrer ailleurs !

Le maire, on s'en fout de ses tendances politiques (quoique), d'un gros bourg de la région parisienne a refusé l'inhumation d'une personne dans le cimetière de sa commune.

Avant de brailler quoi que ce soit, il faut se poser la question "Est ce légal ?".

Si c'est légal, on ne peut vilipender cette personne que sur un côté moral mais la loi est avec lui.

Si c'est illégal, le préfet peut l'obliger à appliquer la loi et éventuellement le démettre de ses fonctions s'il continue dans son refus.

Si c'est légal mais que ce n'est pas bien, ne faut il pas changer la loi et la faire évoluer dans un sens que le législateur n'avait pas prévu ?

Le sentimentalisme occasionnel et la justice ne font que très peu bon ménage, il faut faire attention aux "lois faits divers" chères à Paul Bismuth.

2 commentaires:

  1. dans le cas d'espèce , le prétexte est que le bébé est mort à l’hôpital de Corbeil et pas dans la ville de Champlan
    comprenne qui pourra

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est une des nombreuses explications données par les médias, mais est ce la réelle ?

      Supprimer

Remarques bienvenues