"Si tu affirmes que les fesses de la personne qui te précède sont sales
demande à celle qui te suit comment sont les tiennes"

Les fautes d'orthographes sont d'origines et n'engagent que le rédacteur du bord d'aile
Les articles concernant l'arrondissement, la communauté de commune et les communes sont désormais transférés sur "Le Courtier Dépendant", site que vous pouvez atteindre d'un simple clic

Seuls les commentaires identifiables seront acceptés, les anonymes sont automatiquement en spams.

mardi 23 décembre 2014

Le métro interdit au gros

Comme ils prennent plus de place que les maigres et de ce fait participent activement à la saturation prématurée des rames en heures de pointes, les gros vont devoir se tenir un peu mieux et ne plus s'avachir sur les banquettes du métro.

Pour ne pas stigmatiser toutes les personnes en surcharge pondérales, je ne vais pas dire à partir de combien de kilos on est gros.

4 commentaires:

  1. Arrête de stigmatiser les gros (et tu as oublié un "x" dans le titre).

    Il n'empêche que c'est un vrai problème, cet écartement des cuisses des gros ou des moyens et d'une manière générale de ces types types (ou gonzesses) qui prennent deux places.

    Tu prends un type avec une valise à roulettes. Deux strapontins sont libres. Il va en occuper un pour son cul et ranger sa valise à roulettes devant l'autre. Ils sont assis mais bloquent deux places. Tu ne peux pas leur demander d'enlever leur valise car ils seraient obligés de se lever...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'oubli du X, en cas de pluriel, était volontaire et pour faire en sorte qu'il n'y ait qu'une seule personne, très très grosse, de visée.
      Faut s'en sortir comme on peut

      Supprimer
  2. En dehors de ce cas particulier, il faut dire que la courtoisie n'est plus aujourd'hui la chose la mieux partagée du monde

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il me semble même que le mot courtoisie a été retiré du dictionnaire

      Supprimer

Remarques bienvenues