"Si tu affirmes que les fesses de la personne qui te précède sont sales
demande à celle qui te suit comment sont les tiennes"

Les fautes d'orthographes sont d'origines et n'engagent que le rédacteur du bord d'aile
Les articles concernant l'arrondissement, la communauté de commune et les communes sont désormais transférés sur "Le Courtier Dépendant", site que vous pouvez atteindre d'un simple clic

Seuls les commentaires identifiables seront acceptés, les anonymes sont automatiquement en spams.

vendredi 7 novembre 2014

Ne touchez pas à Paul Bismuth

Le livre des journalistes pour lequel je me suis fendu d'un billet l'autre jour fait des vagues parmi les groopies de Paul Bismuth.

L'autre soir au célèbre Café du Commerce je me suis mêlé d'une conversation ce qui ne se fait pas mais c'était beaucoup trop tentant.

Deux consommateurs péroraient sur les soi disant propos qui ont été prêtés, et pas donnés, à l'ex du palais présidentiel. Ils n'admettaient pas ce que les journalistes avaient écrit et affirmaient que LEUR chef ne pouvaient parler comme ça.

Comme je les connaissais un peu, je n'ai pas pu m'empêcher de leur dire :"Quand c'était Valérie Trierweiler qui rapportait des propos prêtés à François Hollande, vous vous en faisiez des gorges chaudes mais aussitôt que c'est votre gourou ça ne peut pas être vrai".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarques bienvenues