"Si tu affirmes que les fesses de la personne qui te précède sont sales
demande à celle qui te suit comment sont les tiennes"

Les fautes d'orthographes sont d'origines et n'engagent que le rédacteur du bord d'aile
Les articles concernant l'arrondissement, la communauté de commune et les communes sont désormais transférés sur "Le Courtier Dépendant", site que vous pouvez atteindre d'un simple clic

Seuls les commentaires identifiables seront acceptés, les anonymes sont automatiquement en spams.

lundi 24 novembre 2014

LOUDEAC / PONTIVY : La saga du CHCB de Kerio

Une personne qui est habituée à la lecture de mon blog m'a envoyé ce texte sur ce qui se passe au centre Hospitalier du Centre Bretagne de Kerio.

Je vous livre in extenso le texte qu'elle m'a fait parvenir.

L’Hôpital - saison 6 – épisode 3

Samedi dernier, s’est déroulé le 3ème épisode de la 6ème saison de la série (ou feuilleton pour les plus anciens) : L’hôpital
Pour vous épargner de revisioner (ou remémoriser) tous les épisodes des saisons précédentes, on vous propose un petit résumé.

1ère saison – la défense de la maternité
La maternité était menacée de fermeture. Plusieurs manifestations dans les rues de Loudéac à l’appel du comité de défense de la maternité.
En scrutant les photos des manifs de l’époque pour sauvegarder la maternité à Loudéac, on ne distingue pas (ou peu) les acteurs politiques en place actuellement. Où étaient-ils ? Le sujet ne les concernait pas ? (Il est vrai que les acteurs d’aujourd’hui sont principalement des hommes)

2ère saison – le 8ème secteur
Création du 8ème secteur de santé en Bretagne. Bataille active de Didier Chouat qui est décédé la semaine dernière, sans qui le CHCB n’existerait pas

3ème saison – la fusion 
  • conseil d’administration dans les locaux de l’hôpital de Loudéac, fin décembre 2002 ou 2003 ? Vote majoritaire pour la fusion, une abstention, Gérard Huet contre.
Répartition des votes connue : Guy Le Helloco ne s’est pas abstenu mais a voté pour la fusion, contrairement à ce que son entourage a pu dire.
  • Sortie du CA dans le couloir de «La Mort » (scène filmée et retransmise dans le journal de FRANCE3 Bretagne) Les membres du CA sortant sous les invectives du Maire, Gérard Huet, hurlant dans un mégaphone dans les locaux de l’hôpital.
  • Injures, mise au ban, disgrâce pour plusieurs membres du CA : Jean-Buchon (conseiller opposition municipale, conseiller général, ancien 1er adjoint de Didier Chouat), Jocelyne Le Coq, nouvelle déléguée syndicale CFDT de l’hôpital…
  • 1ère phase de rapprochement avec le centre de rééducation de Plémet, gros travaux, visite du ministre Bernard Kouchner.

4ème saison – le lieu d’implantation
En dépit d’une campagne d’opposition farouche à la fusion des hôpitaux de Loudéac et Pontivy, Monsieur le Maire, Gérard Huet, a mené une campagne, tout aussi farouche, pour la construction d’un hôpital commun à ces deux villes. (Allez comprendre !)
  • Création (ou plutôt récupération et transmutation) du comité de défense de l’hôpital
  • Plusieurs manifestations pour un hôpital unique, mais à Loudéac, puis avant la frontière du Morbihan, pour enfin trouver un site idéal : Saint Gonnery.
  • Une mise en scène théâtrale ! Cette série repose essentiellement sur ses effets loudéaciens (hollywoodiens locaux) :
  • Le tocsin sonné au clocher de l’église Saint Nicolas par un employé municipal
  • La pose de la 1ère pierre (parpaing) du futur hôpital commun à Saint Gonnery.
Une question : Qu’est devenu ce parpaing cimenté au milieu d’un champ dans la campagne de Saint Gonnery ? L’agriculteur est-il obligé de le contourner à chaque labour, à chaque moisson, tel un gain de beauté ou une verrue que l’on contourne à chaque rasage en se disant que l’on pourrait l’enlever ou faire extraire ?

4ème saison – la construction 
La décision fût prise de la construction du nouvel hôpital entre les deux villes rivales mais coopérantes de Loudéac et Pontivy, mais… un peu plus près de la cité morbihanaise.
  • Kério est devenu le nom de toutes les victoires, des batailles menées ici et là, des combattants de la première heure, des guerriers de tous les camps et des mercenaires opportunistes.
  • Combien de discours, d’articles de presse, de commentaires au café du coin n’ont pas applaudi le jeu des acteurs, leur crédibilité, l’appropriation de leurs rôles.
  • A côté d’une polyclinique prématurée, a surgit, en pleine campagne, l’immaculée conception, fruit d’une union non-consommée entre Loudéac et Pontivy.
  • Un bel édifice qui cache sous une sobriété architecturale, une prodigalité de décors artistiques multicolores.
  • Mais de l’avis de tous : un bel outil de travail pour le personnel et un cadre hospitalier appréciable pour les patients.

5ème saison – les problèmes financiers
  • Réorganisation des services, déplacement de personnel, aménagement du nouveau site de Kério et petit à petit prise de repères, connaissance avec nouveaux collègues, changement d’habitudes de travail, sur un fond de rumeur de difficultés financières.
  • Eté 2014, soit deux ans après son ouverture, changement de scénario: Restriction budgétaires, économie sur le personnel.

6ème saison – la mobilisation
Les organisations syndicales alertent les agents et tentent de mobiliser la population et les élus. Elles organisent, pour cela, trois mouvements de grève et de manifestation.
  • Samedi dernier, à l’appel de la CFDT et de la CGT, la 3ème manifestation, et dernière en date, a rassemblé 500 personnes. Christine Le Stat, maire de Pontivy et présidente du conseil de surveillance du CHCB était présente.
Où étaient les combattants flamboyants pour l’hôpital de ces dernières années, les héros Loudéaciens des précédentes saisons ?
  • Certains manifestants et intervenants ont suggéré de créer un comité de défense pour le CHCB.
Mais ce comité existe, il est simplement en sommeil. Pour le réanimer, il serait nécessaire de reprendre ses statuts, de modifier un peu son intitulé et de revoir totalement son comité directeur, les personnages principaux ayant semble-t-il quitté le casting.


L’intérêt d’une série est de retrouver les personnages d’une saison à l’autre. Dans la série loudéacienne « l’Hôpital », les acteurs de la première heure ont été éjectés par des héros plus haut en couleurs (plus forts en gueule). Or, après avoir touché leurs cachets des précédentes saisons, ces héros ont déserté la scène de la saison en cours, laissant aux autres acteurs, aux figurants et aux spectateurs un sentiment de gâchis.

21 commentaires:

  1. Belle histoire (et merci pour ces rappels).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'ai écrit je ne suis qu'une boite aux lettres

      Supprimer
  2. " Pas l'hôpital, Fanne, pas l'hôpital !", réplique saisie dans "L'été en pente douce" ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si seulement c'était de la fiction, mais malheureusement c'est la triste réalité

      Supprimer
  3. Il n'y a que la vérité qui blesse et ben là ça fait carrément mal !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, mais ce n'est qu'un mal virtuel et pas physique

      Supprimer
  4. Hôpital!!!!!! 7 km de PONTIVY , 14 km de LOUDEAC!!!!!!!! Certe un bel hôpital , mais malheureusement sans praticiens compétents. Et oui , ceux ci plus favorables aux hopitaux proche de grandes villes , de bord de mer que dans le trou du cul du monde...............

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas entièrement d'accord avec "sans praticiens compétents", cela voudrait dire qu'il ne faut surtout pas que les malades aillent à Kério ?

      Supprimer
    2. "Incompétences des praticiens" ??? "trou du cul du monde" en voila une analyse des plus simplistes! Je ne partage pas votre point de vue. Peut-être seriez vous plus enclin à aller voir un vétérinaire plutôt que d'aller à Kerio??
      A bon entendeur

      Supprimer
  5. TRISTE VERITE !!! EXCELLENT COMPTE RENDU DE SITUATION
    FELICITATION !
    J ESPERE QUE NOS MEDIAS LOCAUX FERONT LE RELAI ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme à dit celui qui dirige la commune de Loudéac "Votre blog n'est pas lu" donc c'est vraiment par hasard que des gens perdus y laissent des commentaires.
      Je ne demanderai jamais aux médias locaux de faire état de mon blog, ils le feront s'ils le veulent même sans mon autorisation qu'ils n'ont d(ailleurs pas besoin

      Supprimer
    2. Jean Nicolas: Il me semble que la visite de B. Kouchner, c'était sous la période de D. Chouat, et,à Plémet, il avait dit que le secteur "Plémet-Loudéac"
      pourrait devenir une spécialité ,"rééducation- personnes âgées", et Pontivy,
      secteur de soins .....

      Supprimer
    3. ouais, Jean Nicolas de Loudéac, le père de Yann .

      Supprimer
    4. Qu'est ce que Jean vient faire la dedans ?

      Supprimer
    5. C'est moi qui ai fait un commentaire,j'ai mis mon nom,je ne sais pas comment faire pour ne pas rester anonyme

      Supprimer
  6. Jean
    Tu cliques sur le cartouche Commentaire et puis sur Nom/Url et là tu écrit d'abord ton nom et ensuite ton adresse e-mail

    RépondreSupprimer
  7. Dernièrement, j'ai envoyé un communiqué aux deux quotidiens les plus lus, dans notre Centre-Bretagne.
    Mais, mais....
    Mais, ce ne n'est pas la peine de me faire un dessin, j'ai compris qu'ils n'allaient pas me publier.
    Pourtant, jusqu'au bout, j'ai cru qu'ils allaient le faire, parce que j'étais persuadé qu'ils étaient indépendants et libres.
    Finalement, la presse n'est pas libre, elle est tributaire du pouvoir politique dominant et du public qui a mis en place ce même pouvoir dominant.

    Ils doivent vendre du papier et ils n'en vendraient pas s'ils allaient à l'encontre du vent dominant.

    Finalement, je les plains !

    Loudéac, étant complètement à droite en ce moment, le "Télégramme" et " Ouest-France "ont tout intérêt à défendre les valeurs conservatrices de la droite. Ils l'ont prouvé dernièrement en rebondissant de manière exponentielle sur la cérémonie du 11 novembre 2014 , à Loudéac.

    Seul, Yann Scavarda (du Courrier Indépendant) est sorti du lot, en étant très objectif, humain, professionnel.

    Lui, c'est une certitude, il respecte la charte déontologique de la presse !

    RépondreSupprimer
  8. Dommage de faire une digression dans le sujet de l'affaire de l'hôpital de Loudéac construit à Pontivy !

    RépondreSupprimer
  9. Je me suis permis en tant que tenancier du blog de retirer le dernier commentaire de TR.
    Il faisait état d'opinions politiques supposées prêtées à des personnes qui ne souhaitent peut être pas que cela se sache.

    RépondreSupprimer