"Si tu affirmes que les fesses de la personne qui te précède sont sales
demande à celle qui te suit comment sont les tiennes"

Les fautes d'orthographes sont d'origines et n'engagent que le rédacteur du bord d'aile
Les articles concernant l'arrondissement, la communauté de commune et les communes sont désormais transférés sur "Le Courtier Dépendant", site que vous pouvez atteindre d'un simple clic

Seuls les commentaires identifiables seront acceptés, les anonymes sont automatiquement en spams.

vendredi 21 novembre 2014

Du boucan nocturne à Paris

La police a dû intervenir hier soir Quai Voltaire à Paris au niveau du n°3 pour du tapage nocturne, des voisins commençaient à être fortement ennuyés par une engueulade qui se passait dans l'immeuble.

Les fonctionnaires sont donc montés dans les étages et ont frappé à la porte d'ou semblait venir le bruit qui dérangeait les autres résidents.

Une dame est venue ouvrir, choucroute non garnie sur la tête, stylo Mont Blanc dans une main et papier à entête dans l'autre.

Ils ont tout de suite reconnu Bernie.

- Bonsoir Madame la Présidente
- Bonsoir Messieurs
- Nous venons voir ce qui se passe, des gens ont cru entendre des bruits
- Ce n'est rien, c'est Jacques qui ne voulait pas signer un papier

Venant du fond de la pièce, les policiers entendent

- Je l'ai envoyé paître, elle voulait me faire signer un papier pour qu'elle vote par procuration pour moi pour l'élection du président de l'UMP, au début je n'y voyais pas d'inconvénients mais c'est quand je lui ai dit qu'il fallait voter pour le meilleur d'entre nous, c'est à dire Allain, que çà a dégénéré, elle voulait le faire pour un certain Paul Bismuth que je ne connais même pas.
- Bon c'est pas grave, bonsoir Monsieur le Président
- Oui bonsoir messieurs .......... Bernie donnes une petite pièce à ces gens pour le dérangement.

Personne n'a osé lui dire que son Allain ne se présentait pas au perchoir de l'UMP.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarques bienvenues