"Si tu affirmes que les fesses de la personne qui te précède sont sales
demande à celle qui te suit comment sont les tiennes"

Les fautes d'orthographes sont d'origines et n'engagent que le rédacteur du bord d'aile

Seuls les commentaires identifiables seront acceptés, les anonymes sont automatiquement en spams.

mardi 24 novembre 2015

Et le super con du jour est ........... @PierreParrillo blogueur de droite

La presse révèle qu'un patron d'un des restaurants ou il y a eu des victimes suite au mitraillage par les assassins terroristes le soir du Vendredi 13 Novembre à Paris "aurait" vendu ses vidéos de sécurité à un torchon anglais, le Daily Mail.


Si je suis d'accord avec le début de son billet, la dernière phrase est complètement idiote mais qu'attendre de plus d'une personne qui ressemble de plus en plus à un cerveau dérangé et peut être dangereux.

7 commentaires:

  1. Il les enchaine en ce moment le gars. Un vrai de vrai de compétition.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il va finir par décrocher le titre de "Super Benêt" de l'année dans la catégorie blogueur de droite

      Supprimer
  2. Et si Parillo n'était en fait qu'un plaisantin de gauche qui a monté un site totalement idiot dans le but de décrédibiliser la droite ? Son blog est une telle caricature que je viens parfois à douter de ses intentions. C'est comme pour Corto, c'est tellement con, et caricatural qu'on a l'impression d'une satire à la Molière. En utilisant un être grotesque comme Harpagon, il se moque des avares. Les avatares de Parillo ou Corto, sont tellement grotesques, qu'ils sont pour moi des petits personnages amusants, juste des guignolos qui décrédibilisent ce qu'ils sont censés représenter.

    RépondreSupprimer
  3. "Exercer" dans un commerce? Docteur donnez-moi deux baguettes svp !
    Sarko a fait disparaitre des millions d'euros de campagne et il continue d' "exercer" la politique.

    Parillo est un rêve d'imbécile, est-il réel ou bien sort-il de l'imagination d'un farceur génial?

    RépondreSupprimer

Remarques bienvenues