"Si tu affirmes que les fesses de la personne qui te précède sont sales
demande à celle qui te suit comment sont les tiennes"

Les fautes d'orthographes sont d'origines et n'engagent que le rédacteur du bord d'aile
Les articles concernant l'arrondissement, la communauté de commune et les communes sont désormais transférés sur "Le Courtier Dépendant", site que vous pouvez atteindre d'un simple clic

Seuls les commentaires identifiables seront acceptés, les anonymes sont automatiquement en spams.

dimanche 11 octobre 2015

La parrilloterie électorale dominicale de @PierreParrillo

THE (prononcez ZE) blogueur de droite devant l'éternel nous sort en ce dimanche bien avant Noël un billet sur la monstruosité de la gauche à vouloir priver d'investiture des députés, dits frondeurs, qui ne voteraient pas comme un seul homme pour le parti qui les a fait élire.

Consigne de vote ou pas consigne, le débat peut être lancé cela n’empêche en rien de discuter et débattre sur les divergences mais le problème n'est pas là.

En pleine affaire à droite de Paul Bismuth disant à Nadine Morano "Tu me cires les pompes et tu retires ce que tu as dit sans quoi tu n'as pas l'investiture pour les régionales", je trouve que PP pousse le bouchon un peu loin, il faut toujours avoir le cul propre avant de dire que celui des autres est sale.


3 commentaires:

Remarques bienvenues