"Si tu affirmes que les fesses de la personne qui te précède sont sales
demande à celle qui te suit comment sont les tiennes"

Les fautes d'orthographes sont d'origines et n'engagent que le rédacteur du bord d'aile

Seuls les commentaires identifiables seront acceptés, les anonymes sont automatiquement en spams.

mercredi 29 juillet 2015

La parrilloterie de @PierreParrillo du 28 juillet

Dans un commentaire ou je lui faisais part de mon désaccord avec son point de vue, un larron (Alain Jean) est venu donner son avis sur ma modeste personne.

Lui ayant répondu dans le même ton, cela n'a pas plu à PP qui, si ce n'est pas une menace, me somme de reconnaître mes torts, mais quels torts, sans quoi cela pourrait être préjudiciable (sic).

Ah cette belle droite, tolérante, humaniste, ouverte, non rancunière, elle ne l'est que dans les livres et dans les esprits de certains, il y a encore du boulot pour qu'elle applique tous ces qualificatifs.


4 commentaires:

  1. Si, au moins, déjà, vous publiiez les commentaires de vos contradicteurs, vous pourriez alors avoir une quelconque once de crédibilité.
    A défaut, vous êtes ce qu'il en ressort, un pauvre hère, pitoyable, aigri, borné, archaïque, présentant toutes les caractéristiques d'un esprit fermé, caractéristique propre aux gauchistes décérébrés boboïsés.
    Allez, ne nous montrez pas vos attributs, montrez juste que vous en avez, publiez.
    Signé : Gianni

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand c'est signé je publie
      Pour ce qui est de votre commentaire il ressemble à tous ceux des gens qui n'acceptent pas qu'une personne puisse penser différemment d'elle, vous êtes figé dans votre posture, je ne dirais pas de droite, parcequ'il existe des gens à droite qui ont l'esprit ouvert, ce qui n'est pas votre cas

      Supprimer
  2. Vous plaisantez ou quoâ ?
    C'est quoi cette mauvaise foi M. Ambroise Jacques ?
    Il faut vous titiller, vous houspiller pour que daigniez répondre ?
    Je cite : "Quand c'est signé je publie" où ça ? Où sont passés mes post sur : - Paul Bismuth est satisfait
    - À Roman/Isère ...
    Vous ne publiez que contraint et forcé monsieur.
    La petitesse de votre argumentaire est inversement proportionnelle à la vacuité de vos réflexions.
    Le coup de "vous n'acceptez pas ceux qui pensent différemment de vous" est éculé, usé jusqu'à la corde et votre attitude sur le blog des autres devrait au minimum, pour un esprit aussi prétentieux que le votre, vous guider sur le chemin du renouvellement de la pensée et de la modération.
    Après et pour tout vous dire, faire le billet que vous avez fait de la réponse que vous à faite Pierre Parrillo, vous vous affichez tel que vous êtes : un PARANOÏAQUE.
    Pauvre Monsieur Ambroise !
    Signé : Gianni

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Continuez, si cela peut vous faire plaisir, ça ne me dérange nullement et pendant ce temps vous n'emmerdez personne d'autre.
      Je ne connais pas la maladie dont vous souffrez, elle doit être orpheline et heureusement ne se propage que dans votre entourage

      Supprimer

Remarques bienvenues