"Si tu affirmes que les fesses de la personne qui te précède sont sales
demande à celle qui te suit comment sont les tiennes"

Les fautes d'orthographes sont d'origines et n'engagent que le rédacteur du bord d'aile

Seuls les commentaires identifiables seront acceptés, les anonymes sont automatiquement en spams.

dimanche 3 mai 2015

Les conseils de Pierre Parrillo applicables uniquement aux autres


PéPé, qui a les mêmes initiales qu'un maréchal collaborationniste lors de la seconde guerre mondiale, demande au président de la république actuel une chose qu'il exclue de demander à son chouchou qui a été prié d'aller voir ailleurs si les français y étaient.

La société d'expertise comptable chargée de faire le bilan des 5 années de Paul Bismuth aux affaires attend toujours l'accord de celui ci afin de commencer le boulot.

Comment croire une personne qui a affirmé en début mai 2012 qu'il arrêtait la politique, chose salutaire pour la France, et qui renie sa parole en faisant croire que ce sont les français qui veulent son retour.

En ce qui concerne le maréchal collabo, lui aussi était revenu soi disant pour le bien de la France et nos parents et grands parents ont vu ce que cela a donné, la montée du fascisme et de la xénophobie. 

4 commentaires:

  1. J'étais plié de rire à la lecture de son billet de ce matin : il a oublié les promesses de Sarko. 5-% de chômage. Plus de sdf.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il paraîtrait que Sarko était bourré quand il a dit ça alors ça ne compte pas

      Supprimer
  2. Comme le souligne si bien PP, les promesses n'engagent que ceux qui y croient. Et c'est aussi valable pour NS. Le problème, c'est que les Français ont la mémoire courte et qu'ils l'éliront de nouveau en 2017 (puisqu'il gagnera les primaire de son club et battra un Hollande inexistant).

    RépondreSupprimer

Remarques bienvenues