"Si tu affirmes que les fesses de la personne qui te précède sont sales
demande à celle qui te suit comment sont les tiennes"

Les fautes d'orthographes sont d'origines et n'engagent que le rédacteur du bord d'aile

Seuls les commentaires identifiables seront acceptés, les anonymes sont automatiquement en spams.

mercredi 7 janvier 2015

Lorsque @PierreParrillo interprète à sa façon

Une personne proche d'un élu PS de la région lyonnaise a déclaré :

« Il faudrait apprendre aux gens à maîtriser leurs déplacements. […] Quand ils n'ont pas beaucoup de moyens il faut qu'ils ne se déplacent que dans la mesure où ils en ont besoin et non pas uniquement parce qu'ils en ont envie. »

Cela se traduit dans les propos du St Just de droite par :

" Donc si t’es pauvre, au chômage, que tu perçois des minimas sociaux et que t’en peux plus de rester chez toi entre quatre murs parce que t’as pas les moyens d’aller ailleurs, t’as pas d’autre choix pour ce socialiste que de rester tranquillement enfermé chez toi."

Ce qui pourrait également être complété par, toujours par le donneur de leçon :

  • Si tu n'as pas de sous, tu ne te déplaces pas pour aller voter
  • Si tu n'as pas de sous, tu ne sors pas pour aller aux resto du Cœur
  • Si tu n'as pas de sous, tu ne vas pas chez le médecin
  • etc

6 commentaires:

  1. Ah ben ça aurait du être mon billet du jour mais taper sur Parrillo me fatigue...

    RépondreSupprimer
  2. Il faudrait surtout que ceux qui n'ont pas de cerveau arrêtent de penser ou juste pour le strict nécessaire.

    RépondreSupprimer
  3. Carrément dégueulasse, ce pourri ! Pardonne mon langage fleuri. Fleuri ? Pouah !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton langage correspond tout à fait à la réalité

      Supprimer

Remarques bienvenues